DÉCOUVERTE DU VACCIN CONTRE LE PALUDISME : L’AFRIQUE ENFIN SAUVÉE

0Shares

L’OMS a annoncé, mercredi, le déploiement massif du premier vaccin antipaludique en Afrique, saluant un « fait historique ». Si ce vaccin ne permettra pas à lui seul d’éradiquer la maladie, il deviendra un nouvel outil au sein de l’arsenal antipaludique. »C’est l’aboutissement de 30 ans de travail », s’exclame, tout sourire, Brian Greenwood, chercheur à l’École d’Hygiène et de médecine tropicale de l’université de Londres, contacté par France 24. Mercredi 6 octobre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé le déploiement massif d’un premier vaccin antipaludique chez les enfants vivant en Afrique subsaharienne et dans des zones à risque. Une étape décisive, pour ce scientifique qui a consacré l’ensemble de sa carrière à la question, mais pas finale, tant les défis pour éradiquer cette maladie restent nombreux.Maladie très ancienne qui se manifeste par de la fièvre, des maux de tête et des douleurs musculaires puis par des cycles de frissons, fièvre et sueurs, le paludisme – ou malaria – tuerait un enfant toutes les deux minutes dans le monde, selon l’OMS. Sur les 400 000 décès comptabilisés chaque année, 94 % se trouvent sur le continent africain et concernent majoritairement des enfants.

Nombre de vues 711 , Vues d'aujourd'hui 2 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Bonjour
Laisser nous un message