MARCHÉ DU MAÏS À MALANVILLE : LE COMMERCE N’EST PAS ENCORE FLORISSANT

0Shares

C’est une période transitoire entre l’ancien maïs et le nouveau dans la partie septentrionale du Bénin. Ce qui n’attire pas encore de gros clients étrangers au marché international de Malanville. Une situation qui n’arrange pas les revendeurs locaux qui éprouvent du mal à écouler leurs marchandises.

Un vendredi à midi, premier jour du marché mais l’ambiance est pale et identique à celle du dimanche, le lendemain du marché. Au lieu de 10 ou 20 camions garés pour charger de maïs à destination du Niger et Burkina, on ne voit rien s’indigne Aboubakar, un rendeur local. 

Une grande partie des commerçants se tournent  actuellement vers les  marchés de Lolo et de Kamba au Nigeria. Et pour cause, les taxes sont élevées au Bénin et l’exportation est difficile a précisé Boubey un des rares acheteurs nigeriens présents sur le marché international de Malanville ce jour là.

Mais les revendeurs espèrent voir le commerce florissant d’ici un mois à deux mois.

Nombre de vues 430 , Vues d'aujourd'hui 1 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Bonjour
Laisser nous un message