Bénin – Relecture du Code de déontologie: A travers Média-B, les journalistes de l’Alibori consultés.

0Shares

S’achemine -t-on vers la relecture du code de déontologie et de l’éthique dans les médias au Bénin ? Les professionnels des médias réfléchissent à cette possibilité. Dans ce cadre, ils ont été conviés à des assises par l’ONG WeWorld à travers son projet média-B soutenu par des partenaires dont l’Union Européenne. La suite d’une série d’atelier de consultation par département à travers le pays, l’étape de l’Alibori s’est tenue ce jeudi 20 Juin 2024 à Kandi dans un hôtel. L’objectif principal est d’associer les acteurs de la presse béninoise à la relecture du code de déontologie et de l’éthique vieux de plus d’un quart de siècle afin de l’adapter aux réalités actuelles.

« C’est une activité initiée par l’Ong WeWorld avec ses partenaires et l’Odem est partie prenante. Il s’agit d’échanges avec les professionnels des médias pour arriver à la paix et à la cohésion sociale. Ces échanges ont pour base le code de la déontologie et de l’éthique dans les médias. Comment faire pour que ce code qui est déjà vieux de 26 ans, ses articles puissent répondre aux aspirations actuelles où il y a les technologies de l’information et de la communication, où le numérique et le digital interviennent dans l’information », explique Patrick Djossou, membre de la délégation et conseiller à l’observatoire de la déontologie et de l’éthique dans les médias (Odem). Selon lui la démarche vise, en plus de la prise en compte des nouveaux moyens de communication, à actualiser le guide principal du journalisme en tenant compte des facteurs de paix et de cohésion sociale.

Pour ce faire, les acteurs des médias exerçant dans le département de l’Alibori ont passé au peigne fin les 26 articles du code. Formés en sous comités, ils ont apporté des propositions de relecture aux dits articles. Une initiative saluée par les participants. « C’est une belle initiative à travers le projet Média-B. Ce fut une occasion pour nous de reparcourir et de revisiter ce code qui régit l’exercice du métier de journaliste au Bénin, et à même temps un atelier qui nous permet de contribuer à sa relecture », apprécie Abdou Aziz Orou Kpandé, Promoteur du journal « La Perche du Nord ».

Falilou Radji, Journaliste à Dialogue Fm abonde dans le même sens. « La démarche est louable », dit-il. Au delà des sentiments de satisfaction, ce dernier plaide pour que les prochaines étapes soient également fructueuses afin que « le bréviaire des journalistes soit mieux approprié par les journalistes. »

Après cette étape de propositions de réaménagement, d’autres étapes suivront , conformément au processus engagé par WeWorld ONG et ses partenaires. A en croire Patrick Djossou, l’étape de l’Alibori intervient après celles des autres départements. Elle sera suivie d’une séance dans le Littoral au cours de laquelle toutes les propositions recueillies à travers le pays seront analysées et synthétisées, selon le Conseiller à l’Odem.

Nombre de vues 165 , Vues d'aujourd'hui 4 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Bonjour
Laisser nous un message