Concours de recrutement militaire : La colère noire des jeunes de Malanville.

0Shares

Ça grogne dans le rang des jeunes de Malanville désireux de faire partie des effectifs des Forces armées béninoises (Fab). En toile de fond, ils sont plusieurs dizaines à avoir déposé leurs dossiers de candidature à la mairie de leur commune sans se retrouver sur la liste des inscrits, à la phase des épreuves sportives vendredi 19 avril 2024 à Kandi.

Ils sont plus d’une centaine de jeunes qui disent avoir régulièrement déposé leurs dossiers de candidature au concours de recrutement militaire, ceci dans le délai requis. Mais malheureusement, à la phase des épreuves sportives vendredi 19 avril dernier, ils n’ont pas été acceptés au centre de composition de Kandi chef lieu de département de l’Alibori, retenu pour abriter ces épreuves. La raison principale, c’est que les noms de ces jeunes de la commune de Malanville ne figurent pas sur la liste des candidats. Curieux ! Ce sont singulièrement ceux qui se sont inscrits à la Mairie qui se retrouvent dans la situation. Selon les informations, ils sont plus d’une centaine dans le cas. Comment est-ce possible pour plus de cent personnes ?

Les jeunes ont été renvoyés vers le service où ils ont effectué le dépôt de leurs dossiers. «L’examinateur nous a demandés de rentrer et d’aller voir le responsable du service auprès duquel nous avons déposé nos dossiers. Nous ne comprenons rien », se surprend le porte-parole du collectif des délaissés, avant de préciser que les dossiers régulièrement constitués ont été déposés à la mairie de Malanville notamment à l’Unité locale pour la Promotion de l’emploi. Les autorités sont accusées de confisquer les dossiers.

Dépassés par la situation, ils ont décidé de lancer un appel aux autorités nationales pour une solution. «Qu’on nous accorde une chance pour composer», plaident les concernés. Par ailleurs, plusieurs personnes appellent à situer les responsabilités dans cette affaire. Quant aux candidats s’étant inscrits au niveau du commissariat, la rédaction apprend qu’aucune irrégularité n’a été constatée. Comment expliquer pour les inscrits à la Mairie?

Du côté de l’hôtel de ville, motus. Aucune explication officielle n’a filtré. Contacté par la rédaction de Sota FM, le responsable du service ayant reçu les dossiers dit attendre l’aval de sa hiérarchie avant de se prononcer sur le sujet. Pourtant, la colère gronde au sein de la jeunesse malanvilloise qui se pose mille et une questions sur les réelles motivations de la prétendue non transmission des dossiers. Ce concours s’inscrit dans le cadre de la poursuite du renforcement des effectifs des Fab, lancé par le Gouvernement, un concours de recrutement militaire spécial sur titre pour le compte de l’année 2023.

Nombre de vues 1,014 , Vues d'aujourd'hui 6 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Bonjour
Laisser nous un message