Lutte contre le trafic illégal : La police saisit une importante quantité des produits prohibés à Malanville.

0Shares

Les éléments du commissariat frontalier de Malanville au nord du Bénin, viennent faire une grosse prise. Dans la journée de ce vendredi 25 août 2023, ils ont réussi à déjouer un trafic de stupéfiants en provenance d’un pays voisin par voie fluviale. Composée d’un mélange de produits prohibés, le tout soigneusement emballé dans un grand carton, la livraison n’a pu atteindre sa destination finale. Elle est interceptée au débarquement, le propriétaire qui avait pris la fuite a été appréhendé plus tard dans la même journée.

Une importante quantité de produits notamment psychotropes a été arraisonnée au niveau d’un embarcadère ce vendredi 25 août 2023 à Malanville dans le département de l’Alibori au nord Bénin. C’est le fruit d’une opération des éléments du commissariat frontalier qui procédaient à des fouilles au niveau d’un embarcadère. Selon notre source, le propriétaire des produits dans sa fuite au moment de l’opération, abandonne son colis rempli de produits dopants. Mais il sera rattrapé plus tard par les flics.

selon les informations, l’équipe de patrouille policière de la ville a constaté un mouvement suspect vers un embarcadère nouvellement créé derrière une buvette. Elle s’est transportée sur les lieux. Une fois aperçue de loin, un motocycle qui chargeait un colis sur sa moto s’est empressé et a démarré en trompe. Poursuivi, il jette ledit colis dans la cour d’une société de transport en commun. Les responsables de la dite société ont déclaré ne pas être les destinataires du colis. La fouille a permis de découvrir des cartons contenant des produits psychotropes prohibés. En cavale, il a été arrêté plus tard dans la même journée, précise notre source.

La situation vient confirmer la nécessité du renforcement du contrôle policier au niveau des embarcadères de Malanville qui se sont multipliés ces derniers jours. Depuis la fermeture de la frontière entre le Bénin et le Niger à la suite du coup d’état militaire à Niamey, le trafic fluvial s’est intensifié. Le nombre de piroguiers a connu un accroissement en peu de temps sur le fleuve Niger pour faire traverser les personnes et les biens.

Nombre de vues 734 , Vues d'aujourd'hui 1 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Bonjour
Laisser nous un message