Urgent-Coup d’état au Gabon? : Des militaires décretent la fermeture des frontières, la dissolution des institutions.

0Shares

« Ce jour 30 août, nous forces de défense et de sécurité réunis au sein du comité pour la transition et la restauration des Institutions, CTRI….. les élections générales du 26 août 2023 ainsi que les résultats tronqués sont annulés, les frontières sont fermées, les institutions sont dissoutes :  le gouvernement, le Sénat, l’assemblée nationale, la cour constitutionnelle, le conseil économique et social, le conseil gabonais des élections ».

Un groupe d’une douzaine de militaires et de policiers gabonais a annoncé mercredi, dans un communiqué lu sur la chaîne de télévision Gabon 24 abritée au sein de la présidence, l’annulation des élections, la dissolution de « toutes les institutions de la République » et la « fin du régime ».

Après avoir constaté « une gouvernance irresponsable, imprévisible qui se traduit par une dégradation continue de la cohésion sociale risquant de conduire le pays au chaos (…) nous avons décidé de défendre la paix en mettant fin au régime en place », a déclaré un de ces militaires disant s’exprimer au nom d’un « Comité de transition et de restauration des institutions ».

« A cet effet, les élections générales du 26 août 2023 ainsi que les résultats tronqués sont annulés », a-t-il ajouté.

« Toutes les institutions de la république sont dissoutes, le gouvernement, le Sénat, l’Assemblée nationale, la Cour constitutionnelle. Nous appelons la population au calme et à la sérénité et nous réaffirmons notre attachement au respect des engagements du Gabon à l’égard de la communauté internationale », a-t-il poursuivi, annonçant aussi la fermeture des frontières du pays « jusqu’à nouvel ordre ».

Parmi ces militaires figuraient des membres de la garde républicaine (GR), la garde prétorienne de la présidence reconnaissables à leurs bérets verts, ainsi que des soldats de l’armée régulière et des policiers. La déclaration a ensuite également été diffusée sur la télévision publique Gabon 1ère, selon Africa News

Pendant cette déclaration, des journalistes de l’AFP ont entendu des tirs d’armes automatiques dans plusieurs quartiers de Libreville. Source Africa News

Nombre de vues 2,966 , Vues d'aujourd'hui 2 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Bonjour
Laisser nous un message